Historique de Zeffael, comment je me suis mis à fabriquer et réparer des planches à voiles windsurf
Tarifs et exemples de réparations et de fabrication de planches à voile en bretagne
Vente en ligne d'équipement de windsurf, kitesurf
Emeraude Fun Cup EFC Classement et résultats
galerie photos
Contact pour réparer ou fabriquer vos planches à voile
ZEFFAEL

- Depuis quand tu shapes ?

Depuis 1996

- Comment as-tu découvert cette activité ?

Je suis un petit gabarit et en compétition on a besoin de planches adaptées à différents paramètres (taille, poids, voiles, style, etc…)
J’ai d’abord fait faire des planches par un shaper qui fait au moins 100 kilos .
Les planches étaient inadaptées et je n’arrivais pas à les faire marcher. (D’après lui je ne savais pas naviguer….)
Suite à cette expérience négative j’ai décidé de shaper ma première planche.
Voilà le début de l’aventure, mais j’ai mis un certain temps à basculer complètement dans cette activité car à vrai dire mes études me destinaient plus au métier de prof de sport qu’à celui de shaper….

- Comment ton activité a-t-elle démarré ?


En voyant mes planches, les magasins ont sollicité mes services pour réparer des planches…

- Qu’est ce qui te fait progresser ?

Depuis plusieurs années, je passe beaucoup de temps à naviguer sur les meilleurs spots de la planète (Afrique du Sud l’hiver, Canaries l’été)
Ensuite, il y eu la collaboration avec quelques riders tel que Xavier Huart.
J’ai commencé par lui faire des planches de race et de slalom (c’était avant qu’on ne puisse plus utiliser les protos en compétition), puis des planches de vagues qu’on a pris l’habitude de tester en Afrique du Sud depuis 1998.
En effet l'hiver, depuis 10 ans maintenant, nous avons pris l’habitude de séjourner quelques mois dans ce pays magnifique aux conditions de navigation aussi radicales que diverses.
D’ailleurs, de nombreux riders se sont greffés à nous depuis quelques années rendant cette destination incontournable : Yann Sorlut, Régis Bouron, Julien Taboulet, les frères Moussilmani, etc…

- Comment ton job a-t-il évolué ?

Je dois dire qu’après l’évolution des règles de compétition et l’obligation d’utiliser des planches de série, mes fabrications de planches de slalom ont connu un sérieux coup de frein.
Quand aux races de type formula, j'ai carrément arrêté d’en shaper jusqu’en 2005, ne faisant plus que des planches de vagues et de freestyle, .
Avec le retour du slalom et de la longue distance, ma production de planche de slalom est repartie depuis 3 ans. Je suis en mesure de vous proposer une gamme complète de 50 de large pour le vent fort à 85 pour le vent léger ( 50 /54/57/59/62/64/66/68/75/80/85) avec également 2 lignes de scoop différentes (pour les lourds et les petits gabarits).
Quand aux planches de vagues la gamme est compacte : 2m30 pour les plus grosses ( 85 litres ) et 2m32 pour les plus petites (66 litres)
Les planches se déclinent en single, twinzer ou avec les 2. Dans ce cas, les twinsers sont posés avec des boitiers mini tutlle équipés de caches pour une carène nickel quand on choisi de naviguer en single et un cache pour le boitier US quand on opte pour une nav en twinzer.

- Qu’est ce qui te passionne dans ce job ?

Le développement des shapes est quelques chose de vraiment passionnant ainsi que d’essayer de faire évoluer les constructions pour être toujours plus léger tout en étant solide et résistant.
Bien sûr l’autre partie passionnante de mon travail est de naviguer et d’analyser les planches en situation sur l’eau. La remise en cause doit être permanente afin de chercher quels sont les paramètres à faire évoluer pour la planche en cours de fabrication, pour qu’elle soit mieux que la précédente ou, en tout cas, qu’elle colle au mieux aux désirs du client….